Sondage Citoyens exprimez vous sur l’Europe

mai 11, 2015

L’assocation Faisons l’Europe propose aux citoyens toulousains de s’exprimer sur le fonctionnement de l’Union européenne un an après des élections  Européennes qui ont été marquées par un taux d’abstention important et la montée d’un discours  hostile à Union européenne.

Nous avons donc souhaité, redonner la parole de manière libre et non officielle aux citoyens au travers d’un support plus large que le vote en vous proposant un questionnaire disponible sous l’adresse internet suivante : http://onlinesurvey.fr/surveys/index.php?sid=54312&lang=fr

Le questionnaire que nous vous proposons est anonyme. En revanche si vous souhaitez nous laisser vos coordonnées pour être informé des actualités de Faisons l’Europe vous pouvez nous les communiquer à l’adresse mail suivante : jmmartyeurope@gmail.com

Les résultats de ce sondage seront communiquées ultérieurement dans le cadre d’un événement.

Amitiés européennes

contacts FLE !!!!!!!!!

janvier 19, 2015

Le bureau de FLE, présente ses excuses aux adhérents et aux ami(e)s de FLE qui n’ont pas reçu les derniers numéros des nouvelles et les mails de notre association. Suite au transfert de la liste des contacts il apparaît qu’un certain nombre de coordonnées aient disparues ou se sont altérées.

Afin de pouvoir vous tenir informer des activités de l’association et d’échanger avec vous, le bureau remercie par avance tout ceux d’entre vous qui n’ont pas reçu d’information de notre part depuis novembre de nous le signaler et de transmettre leur mail à l’adresse du Président de l’association Jean-Marc Marty : jmmartyeurope@gmail.com

Amitiés européennes

Déjeuner débat FLE « Un projet européen égaré une réalité à créer ».24/01/2015

janvier 16, 2015

download

Tirer les lecons du scrutin européen de 2014, réorienter notre action

janvier 15, 2015

(Manifeste signé par l’ensemble du bureau de Faisons l’Europe)

Depuis 2006, l’échec du référendum sur la constitution, l’idée européenne recule en France, pays pourtant cofondateur de  la CEE. Cette tendance qui était alors exceptionnelle en Europe tend à se généraliser du fait des effets politiques et économiques de la crise sans précédent que traverse l’Europe depuis sept décennies.

Si l’on peut déplorer que cette situation ait permis aux mouvements dit « populiste » de ressurgir, elle a eu au moins le mérite de faire apparaître au grand jour les contradictions que portaient l’Union Européenne du fait d’une recherche de consensus permanent qui a fini par faire perdre de la substance et de la cohérence au projet.

Suite à l’étude (non représentative) menée en 2013 par FLE, en partenariat avec UT1 et aux échanges empiriques que nous avons eu hors de la population des « amis inconditionnels de l’UE », nous nous sommes aperçus que la situation de l’opinion à l’égard du fait européen était plus contrasté que le flux médiatique ne le laisse entrevoir avec sa tendance naturelle au manichéisme qui permet à chaque camp de dresser la liste de ses saints et démons.

En effet une analyse plus fine des remarques montrait que si l’UE est jugée peu démocratique et non protectrice, par une frange de plus en plus large de l’opinion, du fait de ses orientations politiques et de l’incompréhension que soulève son mode de fonctionnement. En revanche, les valeurs que porte le projet ainsi que la vision de l’Europe en tant qu’espace d’échanges, demeuraient attractives, du moins chez ceux qui vivent l’Europe, sans pour autant que ces derniers soient prêts à militer pour l’UE.

Fort de ce constat que différents sondages, non défaitistes confirment, il nous est apparu, essentiel de remettre le métier sur l’ouvrage. Après 2006 où il convenait de redonner une audience à ceux qui parlaient positivement de l’UE, 8 ans plus tard, après un autre échec celui des élections de 2014, il convient de donner à l’Europe une image positive, constructive auprès de ses citoyens.

Les débats stériles entre pro et anti européens ont conduit à une impasse totale, chacun se réfugiant dans ses dénis pour disqualifier le camp d’en face.

La construction européenne ne peut pas  reposer que sur des supporters inconditionnels, bien au contraire. L’Europe, comme tout grand projet collectif, ne peut que s’abimer dans le déni car à chaque fois ce sont des armes offertes à ceux qui combattent par a priori le projet européen.

 Aussi le projet européen ne peut être un dogme, il doit être fondé sur la raison, il doit tenir compte du présent et être une projection vers l’avenir. Nous devons faire vivre et grandir l’Europe. Nous sommes plus de 500 millions de vrais citoyens européens, cela est un fait.

 L’idée européenne a besoin que l’on démontre sa vitalité et sa capacité constructrice. Elle doit être modernisée dans le sens d’une plus grande démocratie et d’une  lucidité plus grande à l’égard d’une part de la diversité de ses membres et d’autre part du monde qui l’entoure constitué de grands ensembles économiques agressifs.

 Si le projet européen est le garant de la paix des armes sur le sol de l’UE il ne peut se construire sans être conscient de la guerre économique qui l’entoure et sans solutionner les disparités sources de déséquilibre en interne (dumping social et fiscal notamment et prioritairement).

 FLE veut enclencher, avec ses moyens et son audience pourtant très modeste depuis plusieurs années, une démarche qui veut promouvoir un projet que nous chérissons tous mais dont nous ne souhaitons plus être  les exégètes et les courroies d’information, mais les acteurs d’une mobilisation incluant les protagonistes de l’Europe vivante, solidaire, ouverte, aimant les différences en ne cherchant ni à les nier ni à les sublimer jusqu’à l’absurde.

L’Europe n’est plus un rêve mais une réalité, notre rôle n’est pas d’honorer les icones, mais de veiller aux côtés de ceux qui portent des valeurs identiques aux nôtres,  pour faire de l’Europe un espace de vie conforme aux valeurs qu’elle porte, solidaire, prospère et surtout démocratique.

Si nous avons peur de nos voisins ce n’est pas un traité, une monnaie unique et quelques subventions pourtant utiles qui viendront au secours du sentiment européen préalable à la construction européenne.

L’UE telle qu’elle est a montré ses limites qui sont aujourd’hui tellement visibles qu’un nombre croissant de citoyens les pointent du  doigt.

L’Europe de demain est à construire sur la base de ses valeurs historiques mais avec une ambition nouvelle, celle de ne plus évoquer les valeurs, mais de les mettre en pratique.

Aussi avant même de réhabiliter l’UE, il est indispensable de redonner sens à la construction européenne auprès de ces citoyens avant que ces derniers ne s’en détournent plus encore.

En conséquence il faut rendre légitime  l’Europe auprès des citoyens, avant même de songer à réhabiliter  l’UE.

Les peuples européens ne sont pas les ennemis de l’Europe mais sa substance.

TABLE RONDE « MOBILITE PROFESSIONNELLE ET PREMIER EMPLOI EN EUROPE » LE 15 MAI 2014

mai 14, 2014

Mobilité

L’emploi est la première priorité des jeunes. Libres de circuler, séjourner et de travailler dans l’ensemble de l’Europe, les jeunes restent cependant encore peu nombreux à expérimenter cette mobilité professionnelle.

Pour faire connaître la réglementation et les initiatives européennes en la matière, Faisons l’Europe, les Jeunes européens Toulouse, l’OFAJ et le GREP Midi-Pyrénées organisent une table-ronde intitulée :

« Mobilité professionnelle et premier emploi en Europe »
Le jeudi 15 mai 2014 à 18 h 15
à l’Université Toulouse 1 Capitole, Site de la Manufacture des tabacs, Amphithéâtre Guy Isaac,
21, allée de Brienne à Toulouse (métro ligne B – Station Compans-Caffarelli)
(entrée libre dans la limite des places disponibles)

Invitation 15 mai 2014
Avec l’appui  de Notre Europe – Institut Jacques Delors et du Centre d’excellence Jean Monnet de l’Université Toulouse 1 Capitole,
de la Mairie de Toulouse dans le cadre de » la semaine de l’Europe »,
de la Préfecture de Région Midi-Pyrénées et de la Région Midi-Pyrénées
dans le cadre du « Joli mois de l’Europe »

Cette rencontre associera des experts et des jeunes en mobilité professionnelle.

Ne manquez pas ce rendez-vous qui s’inscrit dans le dialogue citoyen autour des élections européennes de 2014 engagé depuis plus d’un an par Faisons l’Europe  ! Téléchargez l’invitation : Affiche 15 mai V3

ELECTIONS EUROPEENNES : FAISONS L’EUROPE FAIT SA « DECLARATION » !

mai 7, 2014

epelections

Grâce à l’implication  de ses adhérents et en s’appuyant sur les apports des évènements que l’association a organisés depuis un an sur les élections européennes, FAISONS L’EUROPE a rédigé une « Déclaration » qui s’adresse tant aux candidats aux élections du 25 mai prochain qu’à l’ensemble des citoyens appelés à prendre le chemin des urnes.

Cette déclaration a été présentée lors d’une conférence de presse, le lundi 5 mai 2014 au Bar de l’Hôtel Crowne Plaza à Toulouse. Elle fait l’objet du numéro spécial de la lettre d’information électronique, les « NOUVELLES » de Faisons l’Europe  : DECLARATION VF

Cette déclaration appelle à s’engager résolument dans quatre directions :
> aller voter le 25 mai 2014 !
> rénover la démocratie européenne !
> réaffirmer les droits et libertés des citoyens en Europe et dans le reste du monde !
> mettre l’économie au service des hommes !
Quatre directions, quatre grands chantiers, pour accomplir et renouveler les ambitions du projet européen auquel les français sont majoritairement attachés.
Donnez lui la plus large diffusion possible !

 

Le 7 mai 2014 : à Saragosse, après-midi dédiée à la mobilité européenne

mai 2, 2014

Le 7 mai prochain, l’Institut français de Saragosse organise une après-midi dédiée à la mobilité étudiante et professionnelle en Europe, en collaboration avec les deux universités de Saragosse (UNIZAR et USJ), la mairie et l’université française UPPA. Des table-rondes seront organisées avec la présence d’experts de l’Union Européenne, de professionnels universitaires de la mobilité européenne mais également des étudiants Erasmus actuels ou anciens qui nous feront part de leurs expériences de mobilité.

En clôture de la journée, une soirée « française » sera organisée par l’Institut français à la Bóveda. lieu symbolique de Saragosse : la « noche en blanco » de l’Institut français de Saragosse se déroulera tous les deux mois pour les étudiants.

Cartel Jornadas Movilidad Estudiantil Mayo 2014 (2)

7 mai – 16h00 à 20h00

Entrée libre

Etopia- Centre d’Art et Technologie
Avda. Ciudad de Soria, 8 – acceso por Avda. Autonomía, 7 Planta B
50003 Zaragoza

RENCONTRES ERASMUS BILAN ET PERSPECTIVE LE VENDREDI 9 MAI 2014 AMPHI BELLEGARDE A TOULOUSE

mai 2, 2014

A l’initiative du MOUVEMENT 31, des JEUNES EUROPEENS et de leurs partenaires, des RENCONTRES ERASMUS sont organisées le vendredi 9 mai 2014 à 20 h amphi Bellegarde, 17 rue Bellegarde à Toulouse. Il y aura des témoignages de jeunes. Ne manquez pas ce rendez-vous ! Avec ERASMUS et bientôt ERASMUS +, se construit la CITOYENNETE EUROPENNE  !

RENCONTRES ERASMUS 9 MAI 2014

RÉUNION LE 25 AVRIL 2014 AVEC LES CANDIDATS AUX EUROPEENNES

avril 1, 2014

logo école de l'Europe

Le Réseau Européen des écoles de l’Europe, La Maison de l’Europe Midi-Pyrénées, Team Europe et le Mouvement Européen organisent, avec le soutien de Faisons l’Europe et des Jeunes Européens Toulouse :

Le vendredi 25 avril 2014 à 20 heures, salle du Sénéchal, 17 rue de Rémusat à Toulouse

une réunion avec l’ensemble des candidats représentant les listes en présence lors des élections européennes (circonscription Sud-ouest).

Ne manquez pas ce rendez-vous citoyen !

invitation 25 avril 2014

Ukraine : le Service Européen pour l’Action Extérieure (SEAE) répond à Faisons l’Europe

mars 20, 2014

village européen jeunes5

Les événements survenus en  Ukraine  nous avaient amenés, le 24 février 2014 à  écrire à Mme la Haute Représentante de l’Union pour les Affaires Étrangères et la politique de sécurité, encourageant les Autorités européennes à poursuivre leurs  actions de médiation. Par lettre en date du 20 mars 2014, le Service Européen pour l’Action extérieure a répondu à cette interpellation, soulignant le fait que : « Le rôle de la société civile en Ukraine et en Europe en soutien à une solution pacifique au conflit est important en vue de renforcer l’unité de l’Europe sur le sujet ».

Quand des citoyens font entendre leur voix en Europe, preuve est faite qu’ils peuvent être entendus au plus haut niveau.

8350713