Archive for octobre 2006

Photos de la rencontre Cfdt

octobre 26, 2006

Pierre-Yves Amalric.

Jean Lecuir.

Une salle attentive.

Hugues Bernard.

Merci à JM Fraunie pour le reportage photo.
http://www.icrea-communication.com/

Peut-on encore sauver l'Europe ?

octobre 20, 2006


Mini-forum animé par Hugues Bernard, Pierre-Yves Amalric (« Sauvons l’Europe 31 ») et Henri Lourdou (« Sauvons l’Europe 65 ») aux journées « Effervescences » de l’Union Régionale CFDT Midi-Pyrénées, à Dremil-Lafage, le jeudi 12 octobre 2006.

Ce forum était l’un des 2 premiers de cette rencontre de 2 jours s’adressant à 220 adhérents anciens et nouveaux de la CFDT de tous les secteurs professionnels.

Les 3 intervenants ont présenté brièvement le thème et le mouvement « Sauvons l’Europe » avant de laisser la parole à la salle, composée d’une cinquantaine de personnes qui sont restées jusqu’au bout de ce débat d’une heure et quart. Il a été procédé par question/réponse avec une alternance des intervenants.

5 questionnements ont donné la mesure des préoccupations des adhérents présents :

-Inquiétude par rapport à l’absence de propositions depuis 18 mois (vote « non » des Français et Néerlandais au TCE); avec la question corollaire : comment remettre l’Europe au centre de la campagne présidentielle en France ?

-Question sur l’absence de politique européenne de l’énergie, liée à celle du blocage créé par la règle de l’unanimité avec 25 et bientôt 27 pays.

-Interrogation sur la façon dont les syndicats de salariés sont consultés au niveau européen.

– Question sur la perception négative de l’Europe par les salariés précaires et les ouvriers : comment l’inverser ?

– Question sur l’harmonisation de la protection sociale en Europe pour les jeunes qui, de plus en plus, font des carrières internationales européennes.

Sur toutes ces questions, des réponses ont été données ou esquissées par les 3 animateurs. Elles tournaient toutes autour de l’idée de construction d’une société civile et d’une opinion publique européennes par l’implication croissante des simples citoyens dans les prises de décisions et leur préparation au niveau européen. Il s’agit bien d’arriver à crédibiliser l’idée que l’Europe n’est pas un problème, mais une source de solutions.